Accueil semaine

Il fait beau, il fait chaud !! C’est l’occasion de se retrouver à travers 5 sujets brûlants (pas pu résister) : Que faire face à la chaleur ??, Menus d’été caniculaire, Salade fraicheur, Green shot glacé, boisson énergisante estivale.

Très bon week-end !

L'Appartement témoin Perret au Havre

L'architecte Auguste Perret (1874-1954) et ses frères, à travers l'Atelier Perret, ont saisi très tôt les qualités du béton armé. Au Havre, le gigantesque chantier de reconstruction d'après-guerre (130 ha, 10000 logements) l'utilise majoritairement pour ses qualités techniques, son coût abordable et la modernité de son style.

Depuis 2006, l'appartement témoin Perret est ouvert au public en tant que musée par la ville du Havre, dont le centre-ville reconstruit, parfois si controversé, est entré dans la liste du Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.
Les visites guidées ludiques et accessibles à tous font découvrir au grand public l'architecture intérieure et l'organisation d'un appartement de famille dans les années 50. Entièrement meublé, il est une mine de détails (sur les étagères, dans les placards, ...) et de souvenirs historiques remis dans leur contexte par le guide. Sachant mettre les explications au niveau de chacun et permettre toutes les intrusions (oui, les enfants peuvent ouvrir, regarder, tout inspecter et même utiliser les toilettes!), le nôtre a rendu la visite aussi passionnante qu'amusante.














Entrez dans la vie quotidienne d'une famille au sortir de la guerre :
Les appartements des "Immeubles sans affectation individuelle" sont construits au cœur de la ville en 1946 avec pour mission de reloger les habitants, à moindre coût mais dans la durée. L'idée est d'intégrer les notions de modernité en s'adaptant à une nouvelle vie dans une France en reconstruction, tournée vers son avenir.

L'appartement que nous visitons, d'une centaine de m2, largement lumineux, s'étend sur 12 mètres. Traversant, il oriente les pièces de jour vers l'extérieur et, même s'il est modulable pour s'adapter à un potentiel changement de vie, il s'applique à respecter un modèle le plus rationnel possible.
Ses 100m2 sont considérés comme acceptables pour une famille de 4 enfants en moyenne.

 







Les espaces et la circulation sont ouverts pour simplifier vie : il n'y a plus de domestiques, la perte de temps pour la ménagère doit être limitée au maximum !  Il s'agissait en fait de lui permettre de se consacrer à des tâches plus nobles. 

La cuisine est petite pour permette une rapidité des gestes, un modèle calqué sur le principe de succession des actions sur les chaînes en usine.
Pour la première fois, les meubles de cuisine sont fabriqués industriellement (par l'entreprise où travaille Charlotte Perriand).

Les chambres d'enfant tiennent plus du dortoir mais savent concilier jeux et travail. De nouveaux meubles sont conçus pour dégager l'espace (modulables, rétractables, etc).
L'ensemble du mobilier fait preuve de "modernisme social" : les meubles modernes, abordables, sont achetés dans une boutique proche du logement. Chaque meuble propose un système de rangement adapté à ce qu'il doit contenir.

Dans la salle de bain : une baignoire et un bidet, le grand luxe ! C'est l'occasion pour les visiteurs de constater l'évolution du rapport à l'hygiène en 65 ans...













Pour le confort et l'énergie, le chauffage collectif chauffe tout l'espace.
Des parquets de chêne à visée séculaire sont posés dans la chambre parentale (comprenant le lit-bébé) et dans les grandes pièces. Le placard sert ici à la fois de rangement et d'isolation. Il est intégré à l'agencement de l'appartement pour dégager l'espace et éviter un achat  supplémentaire.




 






Le mobilier est conçu par Jacques Adnet. Il s'inspire des meubles de luxe, adaptés à moindre coût et dans leur fonctionnalité pour ce nouveau mode de vie. Selon notre guide, ce courant de pensée et d'action parrait pratique et économique mais aurait contribué à paralyser la naissance du design en France.

Dans la ville du Havre en renaissance, Auguste Perret et ses frères signent également la réalisation de l'ensemble La porte Océane, l'église St Joseph et l'Hôtel de Ville au début des années 50.

L'appartement témoin Perret se visite avec un guide 
Les mercredis, samedis, et dimanches à 14h, 15h, 16h et 17h.
RDV : Maison du Patrimoine 181 rue de Paris au Havre.

Entrée gratuite jusqu'à 26 ans, puis 3€ par personne.

+ Un beau livre pour compléter la visite :
Appartements témoins de la reconstruction du Havre 
D'Elisabeth Chauvin et Pierre Gencey
Aux éditions Point de vues 
 

+ Si à la sortie, comme nous, il vous prend une petite faim, direction le
Bistrot des Halles aux plats traditionnels généreux et à la jolie déco d'époque.
7 place des Halles centrales au Havre.



+ Si vous souhaitez dormir en centre ville, essayez l'hôtel Vent d'ouest, charmant et très bien placé.

Merci à nos cousins pour ces chouettes découvertes, leur accueil et leur compagnie.

++ Les frères Perret sont également les architectes du Palais d'Iéna, Conseil économique et social dont je vous proposerai bientôt une visite.

Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...