Accueil semaine

Il fait beau, il fait chaud !! C’est l’occasion de se retrouver à travers 5 sujets brûlants (pas pu résister) : Que faire face à la chaleur ??, Menus d’été caniculaire, Salade fraicheur, Green shot glacé, boisson énergisante estivale.

Très bon week-end !

La Maison Picassiette à Chartres

A 29 ans, Raymond Isidore, employé au cimetière de Chartres, acquiert ce terrain et entreprend de construire seul sa petite maison, rudimentaire et sans confort, pour sa famille.
Spontanément, sans aucune formation ni environnement propice (c'est la définition de l'Art Brut), il la décore de morceaux de faïence, jusqu'à la recouvrir presque entièrement, y compris le mobilier et le jardin !



Inlassablement, il ramasse pas moins de 15 tonnes de vaisselle brisée, verrerie et petits objets abandonnés dans les décharges publiques. 
En 34 ans, 29 000 heures de travail, avec le soutien de son épouse et des dons de matière première, il créé un endroit unique avec une immense constance, en dépit de l'incompréhension dont il est sujet à l'époque.

Aujourd'hui, la maison et le jardin Picassiette assument leur côté un peu kitch et désuet pour glisser vers une grande poésie, celle de l'art simple et modeste, sans aucun but sinon la création.
Ce travail artistique de toute une vie est très touchant, Raymond Isidore ayant suivi son inspiration pour égayer le quotidien. On constate le cœur serré que son instinct l'a aidé à dépasser des conditions de vie presque précaires, et la visite laisse une sensation d'inachevé un peu amère liée à l'inconstance de la vie et ses conséquences artistiques.


Le petit domaine de ce Gaudi des classes modestes ayant dédié sa vie à embellir son univers est vraiment une visite unique et attachante.
La Maison Picassiette, acquise par la ville de Chartres, est classée monument historique depuis 1983.

Infos, horaires et tarifs sur :
Wikipedia

Visite en vidéo sur ina.fr

Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...