Accueil semaine

Cette semaine, une visite privée et une visite nocturne exceptionnelles sur le thème de l’Art Urbain - dans une école ultra pointue et en fresques géantes dans Paris.
Le street art me parle par sa diversité et son côté démocratique, m’impressionne par ses techniques complexes et diverses, me touche par sa volonté, son engagement et son indépendance.
Parmi tous les sujets dont je brûle de vous parler: bientôt de nouvelles visites exceptionnelles, cette fois sur le thème de la mode.
À très bientôt sur ces pages, excellent week-end !

Le style et l'histoire de Cartier au Grand Palais


Depuis le 4 décembre, le salon d'honneur du Grand Palais brille de mille feux. Encadrées d'une scénographie spectaculaire (temples, pierres et bijoux colorés projetés sur l'architecture du monument), de très nombreuses pièces exceptionnelles du joaillier parisien Cartier s'offrent à nos yeux.



L'histoire de cette maison séculaire y est illustrée des différents styles  en vogue, de références historiques, et met en lumière ses clientes les plus fascinantes, du XIXème siècle aux années 1970.
Le ton est donné dès l'entrée où tournent d'incroyables diadèmes, tous plus sublimes les uns que les autres.












Puis, dans les vitrines s'égrènent croquis d'inspiration, aquarelles, costumes, accessoires et collections, tantôt présentés par style (art déco, animalier, égyptisant, oriental, ...) ou par thème (montres, pendulettes, accessoires,...).


La dimension et la beauté des pierres (plus de cent carats pour certaines !) n'ont d'égales que la grâce des réalisations et l'ingéniosité des montages.
Collier Crocodiles, émeraudes, diamants jaunes et rubis, 1975
Broche-pince panthère en 3D pour la duchesse de Windsor,cabochon de saphir de 152, 35 carats, 1949


Collier draperie, diamants, améthystes et turquoises, commande du Duc de Windsor, 1947





Devant de corsage en diamants et saphirs, 1907
Devant de corsage Lys articulé, en diamants, 1906




Broche Flamant de la duchesse de Windsor, 1940
Pour voyager dans l'histoire, vous pourrez admirer la broche flamant insensée commandée par la Duchesse de Windsor, des bijoux de la Reine Elisabeth II, la parure et la bague de fiançailles de la Princesse Grace, des pièces absolument énormes vendues à des Maharajahs peu effrayés par les accumulations, des ornements somptueux portés par Elisabeth Taylor ou d'autres chanceuses moins connues.

Collier de diamants avec une émeraude polie de 143,23 carats, 1932
Parure de la princesse Grace de Monaco
Collier créé pour le maharajah de Patiala en 1928. Il comprenait 2930 diamants, 2 rubis et un diamant jaune de 234,65 carats!
Cette exposition est également l'occasion de redécouvrir le style classique-chic de la maison Cartier, et l'infini savoir-faire de ses artisans.

A la sortie, à défaut de s'offrir les bijoux, craquons sur les jolis marque-pages, les cartes postales et les affiches où les pièces sont magnifiquement photographiées.
Pour en savoir plus et garder un souvenir de l'expo :

Quand même, mes filles et moi-même aurions volontiers essayé un petit diadème ;-)

Jusqu'au 16 février 2014
Au Grand Palais, salon d'honneur (entrée square Jean Perrin)


Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...