Accueil semaine

Il fait beau, il fait chaud !! C’est l’occasion de se retrouver à travers 5 sujets brûlants (pas pu résister) : Que faire face à la chaleur ??, Menus d’été caniculaire, Salade fraicheur, Green shot glacé, boisson énergisante estivale.

Très bon week-end !

Monumenta 2012 : "Excentriques Travail in situ" par Daniel Buren

La nouvelle édition de Monumenta nous propose une vision du Grand Palais à travers le prisme de l'artiste français Daniel Buren.

Évènement unique dans l'année artistique parisienne, Monumenta laisse libre cours à un artiste qui s'approprie la sublime nef du Grand Palais, 13500m2 sur 45 mètres de hauteur ... pas une mince affaire. Pour quelques jours, rencontre avec une œuvre éphémère, unique et proche du public, un moment magique.


A la question : "pourquoi Daniel Buren?" s'impose la question "qui d'autre que Daniel Buren?"
En effet, tout dans le parcours de ce peintre-plasticien inclassable est dans l'esprit de Monumenta : habitué des lieux publics particuliers (cour du Palais-Royal ou Musée Guggenheim), il estime qu'une œuvre doit être conçue en fonction de son lieu d'exposition ("travail in situ") et non s'y adapter.

La réalisation pour le Grand Palais représente également l'évolution du travail de Daniel Buren : de la couleur pour remodeler l'espace, les contraintes du lieu agissant sur l’œuvre (une majeure partie de la hauteur disponible n'a pas été utilisée volontairement) et l'impossibilité de transposer le tout dans un autre lieu (destruction obligatoire).

En outre, il n'a pas uniquement créé et mis en place une sorte de sculpture géante, mais a pris en main l'ensemble du projet en ajoutant un café design, un accueil avec documentation gratuite, et un espace de vente avec beaux livres et cartes postales. Le tout inclus dans la structure, rond, blanc, doux et utile.

Par ailleurs, la création est le théâtre de spectacles de danse et de musique : place est faite à un autre artiste et un autre mode d'expression. Se mélanger pour se compléter et se mettre en valeur. Une bien belle idée.

A travers les cercles colorés, chacun verra le Grand Palais sous un nouvel angle. Vous pourrez vous glisser sous la composition pour admirer les changements de la verrière, vous inclure dans l'ensemble sur les miroirs géants, ou admirer le tout depuis la terrasse, à la façon d'un chapelet de perles brillantes et animées pour le mouvement des visiteurs.
De plus, chaque support vertical ayant deux côtés noirs et deux blancs, l'effet d'ensemble rappelle le thème de prédilection de Buren, comme un fil conducteur à travers ses œuvres.

A voir d'autant qu'il n'y a pas de file d'attente, que le prix est abordable et que tous les publics peuvent être interpellés . En semaine, plein d'écoliers découvrent Monumenta à leur échelle.

Vite, c'est jusqu'au 21 juin ! Pour réserver et imprimer le billet à domicile, cliquez ici.

Pour aller plus loin, visitez le site de l'artiste : danielburen.com.

Pour l'instant, rien n'égale l'incroyable expérience de Monumenta 2011, créée par Anish Kapoor, à retrouver sur ce post.
Rendez-vous est pris pour Monumenta 2013 ...





Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...