Accueil semaine

Aujourd’hui parlons lecture avec deux sujets à dévorer : Comment lire régulièrement et efficacement ? et Quels sont vos livres préférés ?

J’attends vos idées, vos retours, vos envies de partager et de conseiller : à vos commentaires !

Merci, très belle semaine à tous.

Exposition Cristóbal Balenciaga, collectionneur de modes

Le musée Galliera, à notre grand regret, est fermé jusqu’au printemps 2013 pour travaux de mise aux normes de sécurité, et d’amélioration de l’accueil du public. Un mal nécessaire. Olivier Saillard, directeur du musée, a donc mis en place avec succès des expositions « hors les murs », comme celles sur le XVIIIe au goût du jour à Versailles ou Madame Grès au Musée Bourdelle.

En pleine ouverture d’urgence, la Cité de la Mode n’est pas bien prête : pas de réservation, pas de parking, site internet peu volubile, terrasse encensée mais interdite, boutiques en déballage, restau installé mais fermé. Bref.
L’endroit est étrange, pas seulement au niveau esthétique. Cependant, la scénographie des expos présentées surprend agréablement et s’intègre très bien à l’architecture béton revue design.


Les collections du couturier Cristobal Balenciaga sont égrainées dans des vitrines modernisées dont la structure métallique rappelle les malles-cabines. Bien vu, l’absence de vitres permet une observation minutieuse des tenues (mais bien sûr interdit de toucher !), et les tiroirs bas, à tous de se pencher sur les pièces présentées, au propre comme au figuré.



L’ensemble de la donation de la famille Balenciaga au Musée Galliera comprend des pièces historiques, collection personnelle du couturier, et des éléments de ses propres collections de Haute Couture. Aux vêtements s’ajoutent accessoires, costumes folkloriques, bijoux, croquis et magazines. Le tout s’échelonnant de la fin du XVIIIè siècle aux derniers modèles créés par Monsieur Balenciaga avant la fermeture de sa maison de couture en 1968.
Une grande modernité transparait dans ces modèles :  coupes, broderies, motifs et matières, et uniformité des couleurs (beaucoup de noir). Certaines robes de soirée auraient volontiers été emportées pour porter de suite !
Malgré le prix assez bas du billet d’entrée (6€ par adulte les 2 expos et gratuit pour les moins de 14 ans), la visite est assez rapide. Des modèles-phares du prêt-à-porter contemporain Balenciaga par Nicolas Ghesquière auraient pu continuer l’histoire. Dommage.
Juste à côté, l’installation du défilé printemps-été 2012 « White Drama » de Comme des Garçons est monochrome, donc, et l’on circule entre les bulles de plastique renfermant les mannequins.
Visuellement, c’est réussi, que l’on adhère ou non aux expérimentations des modèles présentés.
Totalement importable, mais visiblement ce n’est pas le propos. Chacun se fera son idée.

Deux expos à voir du 13 avril au 7 octobre 2012

En attendant la réouverture du Musée Galliera, cliquez ici pour visiter en vidéo son atelier de restauration (400m2 employant 13 personnes) et de conservation (4000m2 de trésors !!!), sur paris.fr. Le fonds du musée (quelques 100 000 pièces) s’informatise et une partie de la consultation en ligne est déjà disponible en cliquant ici.

En ce moment et dans le cadre de La Triennale 2012, la façade du Musée Galliera (face au Palais de Tokyo) s’orne d’une œuvre originale de l’artiste ghanéen El Anatsui. Une sculpture géante faite de matériaux de récupération, associant la tôle rouillée et des miroirs à la structure archi-classique du musée. A voir.

Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...