Accueil semaine

Envies de cocooning sans vraiment avoir le temps ? Je vous confie cette semaine 10 idées beautés qui m’ont emballée et viennent nous chouchouter rapidement autant qu’efficacement.

J’ai aussi testé pour vous deux services de livraison dont je vous parle très bientôt ! Excellent week-end.

Exposition Louis Vuitton Marc Jacobs aux Arts Décoratifs



Premier étage, Louis Vuitton.
Un très bel habillage de boiseries couleur maison « gris Trianon » associé à des carreaux « métro » encadre la première partie de l’exposition. Préfigurant l’évolution de la marque, la présentation est habilement ponctuée de vêtements et accessoires issus des collections du musée, posant le contexte historique et social.
Louis Vuitton s’y révèle d’une incroyable modernité : contemporain de Napoléon III, il combine rapidement pour sa marque innovations techniques, étude de la cible, et dépôt de brevets tant pour l’habillage, l’organisation intérieure, les tissus que les serrures de ses malles.
Sont exposées dans les vitrines de superbes malles anciennes et leur contenu (y compris un lit de camp !), accompagnées de croquis, carnets de commandes, tissus, affiches …


Second étage, Marc Jacobs
Dès l’entrée, le « Marc’s world », vous plonge dans l’univers du créateur : un pêle-mêle rock et scénographique coloré sur fond noir mixant arts, mode, ciné, télé, photo, politique, et histoire.
Devant les vitrines suivantes, la voix du créateur explique, en boucle et en V.O. C’est un monde à part, où les chaussures sont aussi étranges que les têtes d’animaux sur les mannequins (ouf, elles sont fausses). Le visiteur se trouve face à la beauté des vêtements et de leurs détails, la mode de Marc Jacobs méritant d’être regardée de près, au propre comme au figuré. Malgré tout, les mannequins (dés-)articulés, colorés et tout-bizarres font un peu  penser aux pires épisodes de Dexter …
Les artistes invités (Stephen Sprouse, Takashi Murakami, et Richard Prince) viennent avec leur univers unique et contemporain chambouler et du coup, valoriser les codes de la maison Vuitton. Une idée de Marc Jacobs, de mélanger respect et irrévérence, rébellion et hommage.

Le créateur conçoit d’ailleurs son univers comme branché, parallèle et éloigné de celui, traditionnel, de Louis Vuitton, et estime que c’est pour cette raison-même qu’ils se complètent. La preuve par l’expo.

Louis Vuitton Marc Jacobs, du 9 mars au 16 septembre 2012, aux Arts Décoratifs de la ville de Paris, 107 rue de Rivoli. Pour gagner du temps, cliquez ici pour réserver votre billet sur le site du musée, c’est sans frais et imprimable à domicile. Vous pourrez en profiter pour visiter l'accrochage sur le trompe-l’œil et pourquoi pas, l'expo Babar !
A la boutique, déception, vous avez le choix entre 2 catalogues (sublimes), l’un à 55€ et l’autre à 80€, chacun de plusieurs kilos ! Aucune parution plus légère et moins chère n’est prévue, et le petit livre de la collection « Mémoires de la Mode » consacré à Marc Jacobs date de 2004, ce qui est un peu réducteur au regard de l’œuvre récente du créateur.
Quelques idées de livres pour compléter la visite :
- Louis Vuitton, une saga française, de Stéphane Bonvicini, une biographie éditée par Fayard
- 100 malles de légende Louis Vuitton de Pierre Léonforté et Eric Pujalet-Plaà, un (très) beau livre aux éditions de La Martinière
- Histoire des bagages, Voyages depuis les temps les plus reculés de Louis Vuitton, édité par Futur Luxe Nocturne
Et un dvd : Marc Jacobs Louis Vuitton par Loïc Prigent, chez Arte Vidéo.

Pour visiter le site de la marque Louis Vuitton, cliquez ici, et pour celui de Marc Jacobs, cliquez là.

Et pour profiter de la visite privée de la maison de Louis Vuitton à Asnières, c'est sur ce post.

Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...