Accueil semaine

Cette semaine, une visite privée et une visite nocturne exceptionnelles sur le thème de l’Art Urbain - dans une école ultra pointue et en fresques géantes dans Paris.
Le street art me parle par sa diversité et son côté démocratique, m’impressionne par ses techniques complexes et diverses, me touche par sa volonté, son engagement et son indépendance.
Parmi tous les sujets dont je brûle de vous parler: bientôt de nouvelles visites exceptionnelles, cette fois sur le thème de la mode.
À très bientôt sur ces pages, excellent week-end !

Ferme et bien dessinée avec le Pilates

Paresseuse contrariée (= mon mari m’incite fortement à faire du sport), le Pilates a changé ma vision de l’activité physique. Anti Véronique & Davina par excellence, ici pas de sautillements en tenue fluo, pas de sudation excessive chez les voisins de tapis, et pas de musique que l’on ne supporte déjà pas venant de la chambre de nos ados.

La méthode Pilates est basée sur une respiration précise combinée à un gainage permanent du corps, tout en effectuant très lentement des exercices de fitness. Un peu un mix entre gym, danse, yoga et stretching.
Chaque prof en livre sa version et tous les cours sont différents. Par exemple, un prof homme fera moins de préparation (le fait de serrer le périnée ne leur parle pas trop) et plus d’exercices toniques. On assistera aussi à des séances avec de chouettes accessoires comme le très gros ballon, le boudin ou le cercle.

On sort de là épuisée mais totalement détendue et rapidement on verra sa silhouette se redresser, se redessiner et se raffermir.

Par contre je n’aime pas trop devoir me battre pour réserver un cours (limité en nombre de participants), et encore moins ne pas retrouver mon vélo à la sortie… Ça annule un peu la zen attitude.

Pour commencer à la maison, essayez avec le livre "La méthode Pilates pour les nuls" d'Ellie Herman.

Aucun commentaire:

Vous aimerez :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...